Сборник Москва 2009 ббк 71. 01, 74. 200. 53, 87. 7, 373


Koulïev P., Kouznetsov M., Ponkine I., Bogatyrev A., Abramennkova V. Question de légalité de l’organisation libre dans les villes et d’autres cités populeuses de la Fédération



страница12/55
Дата12.05.2016
Размер4.78 Mb.
ТипСборник
1   ...   8   9   10   11   12   13   14   15   ...   55

Koulïev P., Kouznetsov M., Ponkine I., Bogatyrev A., Abramennkova V. Question de légalité de l’organisation libre dans les villes et d’autres cités populeuses de la Fédération

de Russie des manifestations publiques de masse visant à faire la propagande de l’homosexualisme, – soi-disant «défilés gay»



I. Introduction

La Conclusion est rédigée selon une requete de l’Association des comités de parents d’élèves de Ekaterinbourg.


Objet de la Conclusion

L’objet de la présente Conclusion porte sur la question de légalité de l’organisation libre dans les villes et d’autres cités populeuses de la Fédération de Russie des manifestations publiques145 de masse visant à faire la propagande de l’homosexualisme, – soi-disant «défilés gay», – ainsi que sur l’évaluation de fait de justification juridique de leur idéologie position et des arguments par lesquels les organisateurs de défilé gay essayent de prouver la légalité de leurs exigences d’en vue autoriser son organisation.

La présente Conclusion n’analyse pas les questions des droits personnels des homosexuels au choix de l’orientation sexuelle et des relations entre eux, du fonctionnement des clubs privés des homosexuels et d’autres organisations des homosexuels à Moscou et dans d’autres villes de Russie.
Matériaux utilisés lors de rédaction de présente Conclusion:

1. Les enregistrements vidéo de défilés gays (festivals gays) à Ekaterinbourg en 2004 et en 2005.

2. La description dans les mass-média de "défilé d’amour" organisé pas les homosexuels et travestis le 27 mai 2006 à Saint-Pétersbourg directement à directe proximité de la cathédrale catholique de Sainte-Catherine d’Alexandrie146, les descriptions dans les mass-média du défilé gay échoué à Moscou le 27 mai 2006, des défilés gay organisés à Riga, à Tallinn, à Berlin, à Londres, à Rome, à Amsterdam et dans d’autres villes du monde.

3. Les publications dans les mass-média et les ouvrages scientifiques consacrés au sujet de l’homosexualisme, y compris les publications, interventions, déclarations des idéologues de l’homosexualisme, en premier lieu – de N.A. Alexéev147, de I.S. Kon148 et de S.T. Agarkov149.

4. Les déclarations des dirigeants et des représentants des organisations religieuses les plus importantes de Russie sur les sujets en question.
La conclusion traite les questions suivantes:

1. L’analyse du contenu et de l’orientation du défilé gay dans le contexte de la protection des droits et des libertés de l’Homme.

2. L’appréciation de la validité de justification de la nécessité d’organiser un défilé gay pour protéger les droits des homosexuels.

3. L’évaluation du fondement de justification de la nécessité d’organiser un défilé gay pour protéger des homosexuels des "activités extrémistes".

4. L’évaluation du fondement de la déclaration des organisateurs du défilé gay sur ce que son organisation ne violera pas les droits et les intérêts légaux des enfants.

5. L’évaluation du fondement de la déclaration des organisateurs du défilé gay sur ce que son organisation ne viole pas les droits et les intérêts légaux des citoyens croyants.

6. L’évaluation du fondement de la justification de l’admissibilité d’organiser un défilé gay par le fait que dans certains pays étrangers des défilés gay sont organisés depuis longtemps.

7. L’évaluation du fondement de la justification de l’admissibilité d’organiser un défilé gay avec la référence sur le fait que dans certains pays étrangers l’homosexualisme est considérée en tant qu’une norme sociale.

8. L’évaluation du fondement de la justification de l’admissibilité d’organiser un défilé gay par l’argument que les poursuites pénales pour les relations homosexuelles en Fédération de Russie ont été abolies.

9. La légalité de la restriction par l’État de l’organisation du défilé gay afin de protéger la morale publique.

10. L’évaluation du fondement de la nécessité d’organiser un défilé gay afin de protéger une des formes de la famille.

11. Le mal fondé de l’évaluation de la critique de l’homosexualisme et de sa propagande en tant que "homophobie".


II. Sur la terminologie

Sous la notion «défilé gay» dans la présente Conclusion on sous-entend une manifestation publique de masse (défilé gay, love-parade, festival gay, marche gay et d’autres manifestations publiques du caractère et de la portée analogues), organisée sous forme de manifestation ou de marche (festival, – comme variante) dans un endroit librement accessible où est présent un nombre illimité de personnes non-homosexuelles, ciblée sur les spectateurs de masse, y compris et tout d’abord, involontaires, visant en fait à la propagande de l’homosexualisme en tant qu’un mode de vie normal, progressiste, d’élite etc., une norme du comportement sexuel et des rapports sexuels.

Selon l’article 2 de la Loi Fédérale «Sur les réunions, les meetings, les manifestations, les marches et l’organisation des piquets» du 19.06.2004 № 54-FZ:

• une manifestation publique est une action publique, pacifique, accessible pour tous, organisée sous forme de réunion, de meeting, de manifestation, de marche ou d’organisation de piquets, ou bien une action dans de diverses combinaisons de ses formes, organisée sur l’initiative des citoyens de la Fédération de Russie, des partis politiques, d’autres associations publiques et religieuses. Le but d’une manifestation publique est d’exprimer en toute liberté et de former des opinions, ainsi que d’avancer des exigences concernant de différentes questions de la vie politique, économique, sociale et culturelle du pays et les questions de la politique extérieure;

• une manifestation est une démonstration publique organisée des états d’esprit publics par un groupe de citoyens avec l’utilisation des pancartes, des banderoles et d’autres moyens de propagande visuelle pendant les déplacements;

• une marche est un passage de masse des citoyens par un itinéraire prédéfini en vue d’attirer l’attention aux certains problèmes.

L’homosexualité est l’attirance sexuelle envers des personnes du même sexe. Cette notion embrasse non seulement une conduite sexuelle périodique ou l’attirance sexuelle, mais en général le mode de perception de sa propre personnalité (de son auto-identification), le mode des relations avec un homme et une femme (son attirance).

Dans le présent document la notion «homosexualité» couvre l’homosexualité masculine ainsi que féminine (lesbienne).

La notion «gay» dans le terme «défilé gay» est interprétée dans la littérature homosexuelle comme suit: «Gay – sigle anglais de "good as you», signifiant: "pas pire que toi"»150 mais, comme L.P. Lobanova le note, dans ses origines «le mot "gay" provient du langage des criminels du XVIII siècle et signifie les prostituées et des aventuriers fieffés»151.

Compte tenu de ce que la législation de Fédération de Russie ne contient pas de définitions claires concernant le sujet traité, il est judicieux de s'adresser à la législation étrangère.

Conformément aux sous-paragraphes 1–3 du paragraphe «f» «Définitions» de l’article 654 «La politique relative à l’homosexualité dans les Forces Armées», du chapitre 37 «Exigences générales du service» de la partie II du sous-titre A «Loi Militaire Générale» du titre 10 «Forces Armées» du Code des lois des USA:

«Le terme "homosexuel’ signifie une personne qui, indépendamment du sexe, participe ou essaie de participer, est inclinée pour participer ou a l’intention de participer aux actions homosexuelles, et embrasse les termes "gay" et "lesbienne".



Le terme "acte homosexuel" signifie –

(A) tout contact physique, activement entrepris ou passivement admis, entre les personnes du même sexe en vue de satisfaire leurs désirs sexuels; et

(B) tout contact physique qui est compris par toute personne douée de raison comme démontrant l’inclinaison ou l’intention de participer à un acte décrit au sous-paragraphe (A)».
III. La partie principale.

L’actualité de l’examen de la justification juridique de la position et des arguments des organisateurs et des partisans de l’organisation du défilé gay à Moscou et dans d’autres villes de Russie est due à l’intensification de leurs activités propagandistes et idéologiques et aux faits de leur confrontation préméditée avec la société de Russie et les pouvoirs de certains sujets de la Fédération de Russie.

Le prétexte de préparer la présente Conclusion est devenue la situation liée à une tentation d’organiser un défilé gay le 27.05.2006 à Moscou. Il a été interdit d’organiser une telle action et les organes du maintien de l’ordre public ont dû empêcher une manifestation illégale des homosexuels.
1. L’analyse du contenu et de l’orientation du défilé gay dans le contexte de la protection des droits et des libertés de l’Homme.

Conformément au Guide clinique «Modele du diagnostic et du traitement des troubles mentaux et du comportement" approuvé par l’Arrêté du Ministère de la Santé de la Fédération de Russie du 06.08.1999 № 311152 «Les critères de la norme sexuelle sont: l’existence d’un couple, l’hétérosexualité, la maturité des partenaires, la liaison à libre consentement, l’aspiration au commun accord, l’absence du dommage physique et moral à la santé des partenaires et d’autres personnes. Le trouble de la préférence sexuelle signifie toute déviation de la norme du comportement sexuel indépendamment de ses manifestations et de son caractère, du degré de démonstration et des facteurs étiologiques». Par conséquent, l’homosexualité n’est pas une norme sexuelle.

L’attitude envers l’homosexualisme comme une déviation sociale et sexuelle est propre aux traditions morales et culturelles de tous les peuples de la Russie.

Néanmoins, l’idéologie de l’homosexualisme et "la culture homosexuelle" qui y est étroitement liée ont passé depuis bien longtemps de l’espace social marginal à celui qui se positionne comme d’élite et essaient d’occuper leurs place dans la culture de masse des larges couches de la population.

Vu que l’homosexualité c'est une identité complexe morale, psychologique et culturelle spécifique, comme au niveau personnel, tant au niveau social et collectif, un mode de vie bien différent par rapport à celui de tous les autres gens, et, dans une certaine mesure un système particulier des valeurs, ainsi que la psychologie du raisonnement et du comportement, le défilé gay entraîne non seulement le changement du comportement ou des passions, mais aussi un changement principal de l’identité sexuelle, culturelle et psychologique de l’homme, du système de ses valeurs morales, y compris l’idée de la famille.

L’analyse du contenu et de la forme des défilés gay organisés auparavant permet de dégager leurs caractéristiques essentielles les plus cruciales:

• le pittoresque vulgaire, sciemment excessif superflu, la pompe hypertrophiée, saturée d’idéologie de l’homosexualisme et de la débauche et transférante celles-ci aux spectateurs au moyen de la propagande visuelle;

• l’affectation153 du comportement des organisateurs et des participants principaux, l’obscénité154 de leurs actions (imitation publique de l’exécution des actes homosexuels, d’autres contacts physiques qui "sont compris par toute personne douée de raison comme démontrant l’inclinaison ou l’intention de participer à un acte homosexuel"155 la démonstration publique des gestes indécents, la démonstration obscène des fesses dénudées etc.);

• les costumes obscènes, provoquants, l’extérieur épatant prémédité d’une agression vulgaire des participants principaux (les hommes vêtus de lingerie féminine, des soutiens-gorge de théâtre, etc., les attributs du sadomasochisme etc.), offensant les sentiments moraux des gens qui ne sont pas homosexual;

• l’organisation dans un endroit librement accessible où est présent un nombre illimité de personnes non-homosexuelles, ciblée sur les spectateurs de masse et, y compris et tout d’abord, les spectateurs involontaires;

• un caractère provocant, l’admission délibérée ou l’objectif prémédité de créer une situation de collision des intérêts des différents groupes sociaux.

Comme le démontre l’analyse des défilés gay qui ont eu lieu et des interventions de leurs organisateurs, le sens de ces manifestations publiques est dû à leurs vrais objectifs:

• la formation active de l’opinion publique, y compris au moyen de la propagande de masse, sur ce que l’homosexualisme (considérée par la majorité écrasante des gens comme un vice, un comportement amoral et déréglé) est une norme sociale, alors que la notion que celui-ci est un vice, est démodée et périmée;

• la propagation importune des orientations psychologiques en vue d’accepter le caractère normal, socialement attractif, voire prestigieux, progressiste et d’élite156 de l’homosexualisme, l’attribution à l’homosexualisme d’une image attractive dans l’opinion publique, tout d’abord, devant les jeunes;

• l’érosion et la neutralisation des normes morales traditionnelles dans la société;

• l’atteinte des objectifs d’affaires concomitantes.

Le contenu, la tendance et le côté extérieur du défilé gay exercent une très forte influence sur la mentalité, la conscience des spectateurs, y compris ceux-ci involontaires.

Pour comparer, un défilé militaire, au fond, est un outil similaire fort et efficace de la fixation des orientations psychologiques envers le patriotisme, le respect des Forces Armées du pays, forme les sentiments forts de la participation à la structure de l’État et à l’unité du peuple face aux menaces militaires extérieures.

De la même façon, le défilé gay représente une technologie psychologique efficace pour créer les orientations psychologiques assez précises – pour la perception en l’acceptation de l’homosexualisme en tant qu’une norme des rapports sexuels et du comportement sexuel, du mode de vie normale.

Le défilé gay est conçu et organisé exprès de telle façon afin d’assurer la présence du nombre maximal de spectateurs, pour que les gens qui se sont retrouvés par hasard à proximité de l’endroit de l’organisation (les rues de passage, les places et les stades où se trouvent les scènes pour les actions et les représentations) du défilé gay soient obligés, sans le désirer, involontairement voir et entendre cette action. En fait, contre sa propre volonté, percevoir, réceptionner, contracter son influence psychologique, informationnelle et propagandiste. Par conséquent, le défilé gay viole brutalement le principe de l’organisation d’une manifestation publique le plus important fixé par la Loi – le principe de la participation volontaire à une manifestation publique (paragraphe 2 de l’article 3 de la Loi Fédérale "Sur les réunions, les meetings, les manifestations, les marches et l’organisations des piquets" du 19.06.2004 № 54-FZ).

D’ailleurs, le fait même de l’organisation du défilé gay exerce sur l’assistance hétérosexuelle une influence choquante et offensante indépendamment de la tenue des participants au défilé gay, qu'ils mettent des habits épatants et utilisent des moyens de la propagande visuelle ou qu'ils soient vêtus de vêtements habituels et modestes sans moyens de la propagande visuelle.

Comme cela est indiqué dans la Conception de l’amélioration de la situation des femmes en Fédération de Russie, approuvée par un Arrêté du Gouvernement de la Fédération de Russie du 08.01.1996 № 6, l’appréciation morale insuffisante de la prostitution, surtout dans les mass-média, amène à l’augmentation du nombre de femmes se livrant à la prostitution, malgré son immoralité.

De la même façon, l’absence de l’appréciation de principe et morale de l’homosexualisme, surtout dans les mass-média, amène aux violations des droits et des intérêts légaux des citoyens, en premier lieu des mineurs. Dans la littérature, dans les ouvrages scientifiques on trouve des témoignages des gens qui, suite aux influences externes, ont éprouvé des désirs homosexuels, mais, d’après leurs propres déclarations, n’ont jamais eu de rapports homosexuels malgré ces désirs. La propagande importune de l’homosexualité élimine, détruit les limites morales non seulement des personnes susmentionnées, mais entraîne également les autres hétérosexuels dans les rapports homosexuels au moyen de l’utilisation de différentes possibilité de l’influence psychologique (la pression collective, la propagation de fausses orientations par le biais des manipulations psychologiques157, les spéculations sur la situation d’élite dans la société de certains homosexuels et sur l’idée de l’identification et du comportement homosexuel comme moyen de la promotion sociale rapide etc.).

D’une façon indirecte les idéologues de l’homosexualisme confirment eux-mêmes le caractère propagandiste des défilés gay et leurs orientation enver l’assistance hétérosexuelle tout d’abord: "Les défilés des gays sont des fêtes luxueuses, triomphes de la liberté qui attirent même davantage d’hétérosexuels avec des enfants et des familles que des minorités sexuelles"158.

Une telle propagande, la propagation de l’homosexualisme aux gens qui ne partagent pas les convictions homosexuelles violent brutalement leurs droits et libertés constitutionnels, tout d’abord – la liberté de convictions et la liberté de conscience (les articles 29 et 28 de la Constitution de la Fédération de Russie).

Les organisateurs du défilé gay, tout en négligeant l’exigence de la Constitution de la Fédération de Russie qui stipule que l’exercice des droits et des libertés de l’Homme et du citoyen ne doit pas violer les droits et les libertés d’autres personnes (la partie 3 de l’article 17), d’une façon illégale portent atteinte aux droits et aux intérêts légaux de la majorité absolue des citoyens de la Russie, en leur imposant de la manière agressive l’homosexualisme en tant qu’un mode de vie normale, une norme des rapports sexuels et du comportement sexuel, en démontrant ainsi une irrévérence manifeste envers la société.

Le défilé gay est présenté comme "une fête de l’amour". Mais «l’amour» auquel les organisateurs du défilé gay appellent, d’après l’opinion de la majorité absolue des citoyens n’est pas l’amour, mais les rapports sexuels qui ne sont pas normaux, mais une déviation sexuelle, un vice159.

Pour exemple, citons quelques arguments démagogiques typiques des adeptes de l’organisation du défilé gay:

«Voilà, une fois de plus la semaine passée nos fonctionnaires- bureaucrates routiniers et vieux comme le monde se sont déshonorés eux-mêmes devant tout le public (dans ce cas-là – devant toute l’Europe) et ont aussi déshonoré et largué Moscou, en privant la ville des espoirs vagues d’être considérée en tant qu’une capitale avancée vraiment en vogue»160. En réalité, c'est seulement pour les homosexuels que la ville qui ferme les yeux sur la propagande de l’homosexualisme et les violations des droits des mineurs et de leurs parents est "une capitale avancée et vraiment en vogue", tandis que l’opinion de la majorité absolue de la population sur une telle situation est totalement contraire.

Un autre argument: «Les fonctionnaires accusent "Love Parade" de la soi-disant propagande homosexuelle et, paraît-il, de l’atteinte des sentiments moraux et éthiques des citoyens! Mais de quelle morale et éthique peut-il s'agir quand en face de la Douma d’État il y a des rangées des prostituées 24 heures sur 24?!»161. Cela va sans dire, qu’un autre mal social – la prostitution – ne justifie point et n’aggrave pas la situation autour de l’organisation du défilé gay, ça n’a rien à voir avec. Mais des arguments pareils sont tout à fait typiques pour les propagandistes des perversions sexuelles qui essaient de remplacer les discussions du vif du sujet par des déclarations démagogiques.

Les caractéristiques générales des arguments des organisateurs du défilé gay pour justifier la permission de l’organiser consistent à utiliser des déclarations frauduleuses notoirement fausses et des manipulations psychologiques, et à substituer le sujet de la discussion.

Il est logique que l’État aboli l’interdiction pénale et juridique des rapports homosexuels n’interdit pas totalement aux homosexuels d’organiser leurs rencontres privées. (Au cas contraire il serait nécessaire de nouveau inclure la norme sur la responsabilité pénale pour l’homosexualisme dans le Code pénal). Il existe actuellement les théâtres avec les spectacles comme ceux de R. Viktuk. R. Viktuk a lui-même défini le sens de son œuvre quand on lui avait posé une question sur la signification personelle de «la culture gay»: «C'est le cœur de tout ce que je fais!». D’après les témoins, pendant ses spectacles presque toute la salle est remplie des gays et des lesbiennes. Ces spectacles sont mis en scène pour eux et ils parlent d’eux, ce que R. Viktuk a déclaré à maintes reprises162. Il ne s'agit pas d’interdire de pareils spectacles (bien que le droit des citoyens d’exprimer des opinions critiques envers cela soit évident), ou bien des actions des homosexuels loin des lieux publics, comme l’action «brochettes gay» décrite par les journalistes qui s'est tenue le 09.05.2006 dans une forêt à la périphérie de Moscou163.

Mais les défilés gay publics et de masse ont un cible tout à fait différent. Leurs sens ce n’est qu’une propagande agressive importune. L’organisation de telles actions c'est une forme du prosélytisme rude et amoral basé sur la négligence des convictions de ceux qui deviennent l’objet de l’influence propagandiste mais d’origine ne partagent pas ces opinions.

Compte tenu de ce que les indices de base importants et les éléments de "la culture" homosexuelle, parmi les autres, sont la tendance à montrer la nudité qui va assez souvent jusqu'aux formes hypertrophiées de l’exhibitionnisme, et l’orientation de la conception du monde envers l’oral-génital-anal, la propagation de l’homosexualité aux personnes qui ne partagent pas les convictions homosexuelles et qui ne peuvent les considérer que comme une offense rude de leurs sentiments moraux, des souffrances morales profondes définies dans la plupart des cas comme très douloureuses et insupportables.

C'est la raison pour laquelle, de temps en temps, en Russie comme dans d’autres pays on organise de grandes manifestations pour protester contre la propagation forcée de l’homosexualisme. Un exemple frappant est une manifestation de protestation à Paris au début de 1999 qui a recueilli plus de 100 mille personnes – catholiques, juifs, musulmans, protestants, incroyants. Les manifestants se sont prononcés contre l’adoption de la loi "sur le pacte civil de solidarité" qui assimile les couples homosexuels du point de vue juridique et fiscal aux familles hétérosexuelles164.

Le fait que les défilés gay revêtent d’un caractère provocateur est très bien confirmé par le désir de leurs organisateurs de mener les actions publiques provocantes à proximité des monuments en l’honneur de la lutte contre le nazisme, consacrés aux les victimes de la terreur, etc. Cela se réalise de façon ressemblant plutôt à une feinte, à une moquerie insultante et à une action cynique, et non une expression sincère des sentiments de reconnaissance et de mémoire, ce qui devient, en définitif, un irritant majeur de la société.

Il n’existe aucun fondement rationnel de la nécessité d’organiser les actions gay propagandistes à proximité de tels monuments. Les homosexuels (en tant qu’un groupe social à part) n’ont fait aucune contribution à la défaite du nazisme. D’autre part, rien ne les empêche, au titre personnel, d’exprimer le respect, la reconnaissance aux héros et aux victimes de la guerre ou des répressions, sans organiser un show ou sans faire des déclarations idéologiques. Mais, apparemment, cette option ne satisfait pas les organisateurs du défilé gay parce que cela ne donne pas d’effet désireux pour attirer l’attention des mass-média.

L’organisation des actions gay à proximité des monuments en l’honneur de la guerre contre le nazisme, des victimes de la terreur etc., doit être considérée comme l’organisation du défilé gay sous forme dissimulée, insultante pour la majorité de la société qui considère l’homosexualisme comme phénomène dangereux pour l’individu, la société, l’institut social de la famille et comme une perversion sexuelle.

En même temps l’orientation du défilé gay à une large résonance publique, à un scandale donne les raisons de l’évaluer en tant qu’une forme particulièrement raffinée d’un acte de vandalisme, c'est-à-dire une violation rude de l’ordre public manifestant une irrévérence et accompagnée d’importunité injurieuse aux citoyens.

Dans certaines situations il existe des raisons de considérer les défilés gay aussi comme l’expansion de l’idéologie homosexuelle de l’étranger, des actions provocatrices prémédités de certains citoyens étrangers, parce qu’une partie considérable des participants au défilés gay dans les pays Baltes et ceux de l’Europe de l’Est est représentée par les homosexuels étrangers qui arrivent spécialement pour participer à ces manifestations. Par exemple, c'était le cas pendant le défilé gay au mois de juillet 2005 à Riga165. Il y a eu beaucoup d’informations sur le rôle des participants étrangers du défilé gay échoué à Moscou le 27.05.2006 dans les mass-média de Russie.


Каталог: biblioteka
biblioteka -> Клинические и организационно-методологические аспекты военно-врачебной экспертизы граждан, страдающих психическими
biblioteka -> Монография Л. И. Божович «Личность и ее формирование в детском возрасте»
biblioteka -> Тихомирова И. И. Программа Чтение: приоритетный проект в области культуры или повышение уровня грамотности?
biblioteka -> Значение культурно-исторической концепции л. С. Выготского для современных исследований психологии личности
biblioteka -> Методические рекомендации для педагогов образовательных учреждений по профилактике подросткового суицида
biblioteka -> Семья в психологической консультации
biblioteka -> Теоретические основы воспитания и развития духовности и субъектности личности
biblioteka -> Рбоо центр социально-психологической и информационной поддержки «Семья и психическое здоровье»


Поделитесь с Вашими друзьями:
1   ...   8   9   10   11   12   13   14   15   ...   55


База данных защищена авторским правом ©dogmon.org 2019
обратиться к администрации

    Главная страница